Le coût de l’électricité dans 6 puissances mondiales

Publié le : 29 septembre 20228 mins de lecture

Chaque pays a un type d’électricité différent, et certains pays s’appuient fortement sur les sources d’énergie renouvelables comme l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique ou l’énergie solaire. Dans d’autres, ils utilisent encore une grande quantité d’énergie à base de charbon. Divers facteurs sont pris en compte pour le coût de l’électricité pour le consommateur, comme les sources d’énergie, les tarifs locaux et la privatisation des ressources. En général, les prix du marché sont le résultat d’une offre limitée et d’une demande accrue.

Le prix de l’électricité dans les îles Salomon en est un bon exemple. Le coût de l’électricité y est le plus élevé au monde, avec un taux stupéfiant de 99 centimes par kilowattheure. Les îles Salomon sont principalement considérées comme une nation faible et vulnérable en raison de sa situation isolée et de ses faibles capacités économiques. Le type d’énergie le plus utilisé dans le pays est le diesel, dont les prix peuvent atteindre un Euro. Il convient de noter que les nations voisines, le Vanuatu, les îles Vierges américaines, les îles Cook et les Tonga sont également en tête de liste des prix mondiaux de l’électricité.

À l’inverse, les pays du premier monde se situent juste en dessous de ces pays en termes de prix de l’électricité. Nous allons examiner plus en détail les raisons pour lesquelles ces pays occupent la plupart des places de la liste.

Coût de l’électricité par pays

( en centimes d’Euro par kilowattheure)

1 Îles Salomon 99,0

2 Vanuatu 60.0

3 Îles Vierges américaines 51,9

4 Îles Cook 50,2

5 Tonga 47,0

6 Jamaïque 44,7

7 Niue 44,3

8 Îles Marshall 41,6

9 Tuvalu 36,6

10 Allemagne 35.0

11 Danemark 33.0

12 Kiribati 32,7

13 Belgique 29.1

14 Pays-Bas 28.9

15 Italie 28.4

Allemagne

En Europe, l’Allemagne occupe la première place en matière de prix de l’électricité. Le tarif est d’environ 35 centimes par kilowattheure. En raison de ces coûts élevés, l’Allemagne a mis en place un programme visant à augmenter de 80 % la part de l’électricité provenant de sources renouvelables d’ici à l’année civile 2050. Le pays a produit un chiffre record de 27 % de son électricité provenant de sources renouvelables au cours du premier trimestre de 2014. Cela s’est traduit par une météo très favorable et a augmenté la capacité d’utilisation des énergies renouvelables dans le pays.

Des répercussions étaient inévitables pour ce type de programme, notamment l’instabilité du réseau électrique, qui a surtout touché les ménages allemands avec une augmentation des coûts. D’où la nécessité de disposer d’une alimentation de secours sûre, abordable et fiable.

Danemark

Le prix total de l’électricité pour les ménages danois a augmenté d’environ 0,5 cent par kilowattheure pour atteindre 35 centimes. Ce prix en fait le plus élevé de son époque. Le prix de l’électricité par kilowattheure était à son plus bas au premier semestre 2010, à 29 centimes. Les ménages danois ont dépensé le plus par kilowattheure d’électricité dans toute l’Europe en 2018, avec des prix légèrement plus chers qu’en Allemagne.

Le Danemark rend l’utilisation de l’électricité coûteuse pour les habitants, et il utilise encore une grande quantité de charbon pour répondre à la demande d’énergie. Mais les Danois connaissent actuellement une transformation rapide de leur système énergétique. Il semble que les consommateurs d’électricité supportent une légère part des coûts de la stratégie énergétique, mais la part du lion des prix élevés de l’électricité au Danemark peut être attribuée à des taxes non spécifiques à la politique énergétique. Le système électrique danois est relativement propre et ne fait que s’améliorer malgré son bouquet énergétique actuel.

Belgique

Au second semestre 2018, le prix moyen de l’électricité pour les ménages était de 32 centimes par kWh. Il s’agit d’une augmentation par rapport à la période précédente. La libéralisation totale du marché de l’énergie en Belgique a commencé dès 2007. Censée être bénéfique pour les consommateurs, elle ne semble pas avoir eu l’effet escompté. La facture totale d’électricité d’un particulier a augmenté en moyenne de 69,51% entre 2007 et 2016. Un fait qui s’explique par le pic des contributions à la cogénération et aux énergies renouvelables, les tarifs de transport et de distribution ainsi que les taxes publiques.

Italie

De 2010 à 2015, les prix de l’électricité au niveau des ménages en Italie ont connu une augmentation globale au cours de cette période, passant de 22 centimes par kilowattheure à 24 centimes. On a assisté à une augmentation progressive du coût, avec un pic à 27 centimes par kilowattheure. Les années suivantes ont connu une baisse constante, tombant à 23 centimes au premier semestre 2018.

Cette transition sera fondamentale pour surmonter certains des changements importants auxquels notre société est sur le point d’être confrontée (par exemple, au cours de la prochaine décennie, les voitures électriques devraient entrer sur le marché en même temps qu’une demande supplémentaire d’électricité). À l’avenir, le marché de détail italien devra accepter une tarification en temps réel pour l’usage domestique, et le comportement des consommateurs devra s’adapter pour devenir plus durable. La première étape vers ce scénario sera la libéralisation complète du marché avec la suppression du tarif de l’offre standard.

La conclusion générale est que, sur le marché de détail, la libéralisation crée d’excellentes opportunités pour la fourniture de composants énergétiques moins chers.

Pays-Bas

Selon Statista, le prix de l’électricité pour les utilisateurs finaux domestiques aux Pays-Bas a atteint en moyenne un prix de l’électricité à 19 centimess par kWh au second semestre 2018.

Le prix moyen de l’électricité aux Pays-Bas est de 23 centimes par kilowattheure (kWh). C’est 28 % de plus que la moyenne des autres pays de l’UE et seulement trois centimes de moins que le Danemark et l’Allemagne, qui sont les plus chers d’Europe. L’Ukraine, par ailleurs, est de loin le pays le moins cher : vous n’y paierez que quatre centimes par kWh.

Singapour

En 2017, le prix moyen de l’électricité était de 15 centimes par kilowattheure. En comparaison, les prix de l’électricité étaient de 14 centimes par kilowattheure en 2010. Pour les ménages, le tarif de l’électricité passera de 22,79 à 24,22 centimess par kWh, hors taxe sur les produits et services (TPS), du 1er juillet au 30 septembre. Cela signifie que la facture d’électricité mensuelle moyenne des familles vivant dans des appartements de quatre pièces de la Housing Board augmentera de 3,78 €.

D’une manière générale, les tarifs de l’électricité devraient augmenter légèrement dans les années à venir. La différenciation des prix se poursuivra, en fonction du lieu et du type de combustible, et le gaz naturel gagnera encore plus de parts de marché. Les tarifs en fonction de l’heure de consommation sont de plus en plus courants dans le secteur commercial, notamment à Singapour, où les détaillants d’électricité certifiés verts continuent de proposer des plans tarifaires plus compétitifs pour répondre à la demande de consommation du pays. L’électricité renouvelable continuant à battre des records, la demande sera lentement satisfaite et, espérons-le, une électricité à prix raisonnable sera disponible même pour les pays du tiers monde.

Transformer votre espace extérieur : l’art de l’aménagement de jardin
La nouvelle réglementation électrique de l’Union européenne entre en vigueur

Plan du site